Grenoble, labo d’éducation populaire?

grenoble

Thématique:

Nous nous sommes rendus à Grenoble pour aller à la rencontre d’initiatives qui se rapprochent de l’éducation permanente. Qu’elles se revendiquent ou non de l’éducation populaire (terminologie française), ces initiatives nous permettent de mettre en question notre pratique et de trouver de nouvelles inspirations.

  1. L’alliance citoyenne met en œuvre la théorie et la pratique d’Alinsky pour créer ce qui ressemble à un syndicat de la citoyenneté œuvrant pour le changement social et la réduction des inégalités, le « community organising ». Leurs objectifs : faire augmenter la capacité d’action des citoyens, leur permettre de mener des combats victorieux, développer les stratégies d’action non violente et les solidarités entre les différents groupes qui revendiquent plus d’égalité dans la cité. Il s’agit d’un mode d’intervention fondé sur la mobilisation des habitants d’un bassin de vie (une ville ou un quartier) afin d’agir avec eux pour résoudre des problèmes locaux qu’ils auront eux-mêmes identifiés. Cette méthode fait appel à des « organisateurs communautaires », chargés de nouer des relations avec les habitants du quartier ou de la ville concerné et susceptibles de les aider à se regrouper et s’organiser pour formuler leurs revendications et les faire aboutir.

  2. La librairie Antigone est un lieu de vie et de résistance. « Antigone, c’est une association d’agitation artistique en milieu populaire ; c’est un café autogéré, trait d’union entre la culture et le politique. Agiter les esprits et les individus autour des pratiques artistiques et culturelles, utiliser les multiples outils permettant l’expression et la création, être un élément de contacts, d’ouverture sur la diversité du monde contemporain ainsi qu’un lieu d’échange et de débat politique, voilà quelques-uns de nos desseins. » Très malin, ils ont réussi à faire le pont entre une bibliothèque et une librairie. Les nouveautés sont mises en vente, et dès le troisième achat, le livre vient rejoindre la collection en prêt gratuit.

Exploitation:

Comme dit précédemment, l’objectif du Gsara, en réalisant ces documentaires audio, est de témoigner de différentes belles initiatives dites d’éducation populaire en France. Il nous semble intéressant, en tant que mouvement d’éducation permanente, tirant ses sources de l’éducation populaire, de témoigner de projets originaux existant et fonctionnant ailleurs afin d’enrichir nos propres pratiques. Ces réalisations ont donc été imaginées à destination des associations, essentiellement actives dans le champ de l’éducation permanente, en Belgique.

Ces deux documentaires audio sont écoutables sur le site de la régionale du Gsara, en suivant ce lien: www.gsara.tv/bruxelles.