Do The Writing

-> Diffusion et rencontre avec la réalisatrice et le protagoniste principal le vendredi 20 novembre 2015 à 15h à l’Auditorium de l’Université du Travail à Charleroi! (Dans le cadre du week-end du doc; en partenariat avec Point Culture Charleroi et PAC) 

‘Do the Writing’ rencontre Mohamed Moussaoui, écrivain public et met en lumière différents aspects de sa pratique. Le film s’attache à suivre les journées et activités de Mohamed dans le cadre des permanences et ateliers d’écriture qu’il anime dans la région de Charleroi en Belgique.

« Etre écrivain public, c’est écrire avec l’Autre. C’est être au service, par l’écriture, de l’intention de l’Autre. C’est se prêter. C’est tenter d’amoindrir le vide offert à nombre d’entre nous, par l’école, les institutions, la société des sachants. C’est questionner l’accès au savoir pour tous et tendre la plume aux laissés pour compte. Etre écrivain public, c’est offrir une forme de résistance à l’écrasement sans répit que subissent dans nos sociétés clivées ceux qui ne possèdent pas le Langage et ses rouages. » (Valérie Vanhoutvinck)

ThématiqueÀ travers le portrait de Mohamed Moussaoui, on peut avoir un aperçu assez réel et humain du rôle, de la fonction et de l’activité d’un Écrivain public en Belgique.

Outre cet aspect lié à la fonction, le film s’attarde aussi à démontrer les mauvaises conditions d’accueil des publics étrangers à l’administration de Charleroi.

Pistes d’exploitation :

Face aux enjeux très concrets relatifs à ces documents écrits, l’écrivain public est placé en expert, en professionnel sachant déjouer les pièges administratifs. Il est –parfois à son corps défendant- institué comme référent du système bureaucratique officiel.

Il y a une certaine « main-mise » du politique sur cette activité qui était, au départ, tout-à-fait décentralisée et qui s’était construite sur les besoins des usagers et non pas sur des définitions officielles. Malgré cette institutionnalisation croissante, la majorité des écrivains ne se connaissent pas, ne sont pas en contact (exception faite de ceux qui s’inscrivent dans le réseau du PAC).

Nous avons voulu avec ce film poser les premières questions autour du rôle de l’écrivain public. Tout comme l’éducation permanente, il s’agit d’un secteur qui s’est construit sur l’envie de pallier des manques constatés dans la société et qui, petit-à-petit s’institutionnalise et se professionnalise.

–> Diffusion le mercredi 09 septembre 2015 à 21h05 sur La Trois!

Fiche technique :

Réalisation : Valérie Vanhoutvinck
Ecrivain public : Mohamed Maoussaoui – Scénario / réalisation : Valérie Vanhoutvinck – Image : Lucie Laffineur – Son : Loïc Villiot / Omar Perez – Musique : Pierre Laplace – Production : Rosanna Mendolia – Diffusion : Sandra Démal / Aline Leboeuf – avec l’aide de la Fédérétion Wallonie-Bruxelles