“Avant d’oublier” : livre à perdre

livre a perdre

Cet ouvrage à perdre dans l’espace public est le fruit d’un atelier d’expression de Libramont de l’année 2011. Il a été conçu et imprimé à quelques centaines d’exemplaires pour être perdu dans l’espace public. Nous les laissons donc dans les trains, dans les bus, au café….

Thématique :

Mémoire, XXe siècle, après-guerre, grand-parents, traces de vie, souvenirs, filiation, héritage, écriture,  …

Genèse :

Lors  d’une pause café une participante a émis une réflexion sur « ce qui va rester de moi après… »   Un débat à tout de suite vu le jour: « … »moi mes enfants ils connaissent tout », « moi ils ne savent rien », « moi je n’ose pas en parler », « moi je n’ai pas d’enfant mais j’ai envie d’en parler, je ne sais pas comment l’exprimer », ….

Les mémoires petit à petit se sont ravivées, les larmes quelques fois on coulé, les rires aussi… La nostalgie gagnait quelques uns, la honte, la colère envahissaientt les d’autres. Et un constat s’est imposé : « Nous désirons laisser une trace de nos histoires, car nos ancêtres nous en ont laissé très peu et cela est ressenti comme un manque. »

Arrivés à nos âges, beaucoup de questions restent sans réponses. Pourtant, nous aussi, aimerions pouvoir raconter comment on en est arrivés à aujourd’hui ? »  Et cette Histoire qui nous manque sont en fait des bouts d’histoires qui passent par les anecdotes de la vie quotidienne (comment faisait-on la lessive ? , d’où viennent les noms X ou Y ?)

Les auteurs.

Les auteurs

Ils se sont écoutés. Ils ont commencé à coucher sur le papier les premières phrases… certains plus à l’aise que d’autres. Certains se sont rendu compte qu’ils ne savaient pas comment faire pour le déposer sur le papier, pouvaient-ils tout y écrire, les noms, les lieux, les dates… ?

 

Exploitation :

L’outil interpelle à la lecture de la période historique visée, la seconde moitié du XXe : ses modes de vie au Luxembourg, l’école, le travail, la guerre, … Autant d’approches possibles pour parler d’aujourd’hui et des changements survenus.

Le livre est aussi une mine de renseignements pour ceux qui s’intéressent à la province du Luxembourg.

Cet ouvrage  illustre également le travail d’animation avec un groupe de seniors désireux de pratiquer un peu d’informatique et surtout de partager entre eux, de participer.

 

Diffusion :

500 exemplaires sont écoulés dans l’espace public et les lieux publics et scolaires.

Si vous décidez de lire ou simplement de compulser ces  » tranches de vie  » quelquefois cocasses ou émouvantes, alors goûtez-les, savourez-les car ce sont des récits d’existence, du temps qui passe et de la mémoire qui lentement, inexorablement s’en va et disparaît à tout jamais.