Arsenic 2 – Rêve général

Arsenic

Thématique:

Arsenic 2, théâtre populaire itinérant, a présenté, du 12 novembre au 7 décembre 2013, trois spectacles dans le cadre d’un projet s’intitulant « Rêve général [Titre Provisoire] »: Grève 60, L’homme qui valait 35 milliards et Montenero. Il s’agit de trois spectacles où l’histoire industrielle de la Wallonie, des années 50 à nos jours, tient le rôle principal. Comme l’explique le texte ci-dessous, repris du dossier pédagogique du projet, ces représentations s’inscrivent dans le besoin de la mémoire pour ouvrir le futur. Ainsi, elles se retournent sur le passé de notre pays afin de développer une interrogation sur son avenir. Dans ce cadre, le Gsara a réalisé une capsule vidéo sur chaque spectacle.

A l’heure où l’Europe endure les politiques d’austérité, à l’heure où le pouvoir politique est plus impuissant que jamais face au pouvoir financier et où ce sont les populations qui sont prises en otage, des voix s’élèvent pour dénoncer le fatalisme d’une crise qu’on veut nous présenter comme inévitable. 

Parmi ces voix, l’art, et le théâtre en particulier, ont leur place à prendre. Ils ont cette capacité de questionner radicalement nos sociétés. De rendre sensibles, pour un large public, tant les injustices que les raisons d’espérer, d’agir. Ils réaffirment la place cruciale de l’imaginaire dans la construction d’une société plus juste. En cela, ils contribuent depuis toujours à recréer les figures de la résistance. 

Résister, c’est sans doute avant tout refuser d’être sans mémoire. C’est se réapproprier l’histoire pour en faire une arme d’émancipation massive. Une telle mémoire est essentielle, une telle transmission indispensable. Elle est l’héritage qui permet aux luttes de se renouveler, à l’espoir de rester vivant, aux peuples d’être les acteurs de leur propre histoire.

L’Homme qui valait 35 milliards

Grève 60

Montenero

Montenero from GSARA (LIEGE) on Vimeo.