Détention : la voix des oublié·e·s

Deux fois par mois durant un an, d’octobre 2017 à octobre 2018, des ateliers avec un groupe de détenu·e·s se sont tenus à la prison de Mons. Sept hommes, trois femmes, emprisonné·e·s pour des périodes relativement longues, se sont impliqué·e·s dans cette expérience de journalisme participatif. Via l’écriture, la photo, la radio, l’illustration, le rap, ensemble, nous avons décidé de parler des conditions d’incarcération, mais aussi des rêves, des espoirs et désespoirs de ces citoyens en détention, afin de permettre à leurs voix oubliées de résonner au-dehors.

 

Un atelier pluridisciplinaire du GSARA-Bruxelles

L’émission radio