17-03-2020

Internet : du projet émancipateur à l’outil de contrôle social

Alors qu’Internet a été à ses débuts perçu comme une technologie qui pourrait servir au développement de pratiques émancipatrices, il semble aujourd’hui être devenu un instrument des pouvoirs étatiques et économiques.

Après dix années d’engagement en faveur des libertés sur Internet, Félix Tréguer analysera la capacité de l’État à façonner la technologie dans un but de contrôle social.

>> Félix Tréguer, chercheur associé au Centre Internet et Société du CNRS et post-doctorant au CERI-Sciences Po.

Conférence | le mar. 17/03 de 10h30 à 12h
Entrée : 5€ / Article 27 : accès libre
Plus d’infos : pointculture.be/sT0E

Mardi 17 mars 2020 de 10:30 à 12:00
PointCulture Bruxelles
Rue Royale, 145, 1000 Région de Bruxelles-Capitale

08-03-2020

Là, faites du cinéma

Activités gratuites pour toutes et tous !
Animations – Ateliers vidéo – Films – Concert – Expo

Un weekend dédié au cinéma avec les mains. C’est marrant et c’est prenant ! C’est joli et profond aussi ! C’est les 7 et 8 mars au cinéma Palace !

Programme complet sur ca-tourne.be

Le collectif Ça tourne et le cinéma Palace vous convient à “ Là, Faites du cinéma ”, deux jours dédiés à la pratique audiovisuelle où jeunes et plus âgés sont amenés à découvrir, expérimenter et s’exprimer au travers le 7e art dans tout ce qu’il a de plus spontané et populaire. Venez vous initier à la réalisation de films lors des ateliers pratiques et assister aux spectacles et projections d’œuvres collectives, ce, quel que soit votre âge et sans aucun prérequis.

07-03-2020

Là, faites du cinéma

Activités gratuites pour toutes et tous !
Animations – Ateliers vidéo – Films – Concert – Expo

Un weekend dédié au cinéma avec les mains. C’est marrant et c’est prenant ! C’est joli et profond aussi ! C’est les 7 et 8 mars au cinéma Palace !

Programme complet sur ca-tourne.be

Le collectif Ça tourne et le cinéma Palace vous convient à “ Là, Faites du cinéma ”, deux jours dédiés à la pratique audiovisuelle où jeunes et plus âgés sont amenés à découvrir, expérimenter et s’exprimer au travers le 7e art dans tout ce qu’il a de plus spontané et populaire. Venez vous initier à la réalisation de films lors des ateliers pratiques et assister aux spectacles et projections d’œuvres collectives, ce, quel que soit votre âge et sans aucun prérequis.

25-02-2020

Cinéma en atelier #8

Dans le cadre du cycle “Cinéma en atelier” au Palace, le GSARA asbl vous propose les projections de deux films récents, issus de son atelier cinéma. En présence de Pauline Fonsny (réalisatrice) et d’Olivier Burlet (responsable de l’atelier cinéma du GSARA)

À L’USAGE DES VIVANTS
Belgique – 28′ – 2019
Pauline Fonsny
Contre-Ciels asbl – GSARA

En 1998, Semira Adamu, nigériane de 20 ans en séjour dit “irrégulier” sur le sol belge, mourrait étouffée sous un coussin policier alors qu’on tentait de l’expulser. 20 ans plus tard, dans un cri de guerre conjugué au féminin, deux femmes racontent. À travers leurs récits, elles mettent en lumière la réalité des centres fermés destinés à la détention des personnes migrantes, les conditions de ces enfermements, la souffrance des détenu.e.s, les exactions des gardiens et des gendarmes.

DIVINATIONS
Sarah Vanagt
35′ – Belgique – 2019
Balthazar, CBA, GSARA

Des enfants de Bruxelles, d’Athènes et de Sarajevo déploient des bandes transparentes de ruban adhésif dans les rues où ils grandissent. Quand ils les enlèvent, une empreinte de la ville se dessine : poussière, sable, emballages de bonbons, insectes, verre, peluche… Un journal ultra-réaliste qui s’anime à travers une vieille lanterne magique. Toutes ces formes et ces images nous renseignent-elles déjà sur l’avenir ?

Mardi 25 février 2020 19:00  
tickets
Cinéma
Boulevard Anspach, 85
1000 Bruxelles
Page Facebook de l’événement

 

19-12-2019

Théâtre

40 FEMMES

Dans un appartement, un homme silencieux est entouré de présences féminines qui le hantent. On a voulu les faire taire. Mais leurs voix résonnent, envers et contre tout…

Tous les jours, dans le monde, 82 femmes meurent tuées par leur partenaire ou ex-partenaire. 80% des féminicides en Belgique ont été causés par un compagnon ou ex-compagnon.

L’asbl Solidarité Femmes œuvre depuis sa création à l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales et de leurs enfants. Pour ses 40 ans, Solidarité Femmes a demandé à Une Petite Compagnie de mettre en scène une soirée-événement.

En collaboration avec le GSARA La Louvière.

JEUDI 19 DÉCEMBRE – 20:00
Infos et réservations : 064 21 51 21
9 €
Théâtre de La Louvière
22 place Communale, 7100 La Louvière

Plus d’infos

17-12-2019

Projection-rencontre

UN POINT DE VUE COLLECTIF SUR LES LUTTES SOCIALES

ZIN TV et le GSARA vous invitent à la projection de 5 courts-métrages, réalisés dans le cadre de la Permanence vidéo des luttes sociales ( PVLS). Cette projection sera suivie d’une rencontre avec les équipes de la PVLS et des membres des mouvement en lutte. Une belle occasion pour se rencontrer et échanger sur la visibilisation des luttes.
> Justice pour Mehdi
> Holsbeek, prison pour innocentes
> Nous sommes debout pour redire…
> Grève du nettoyage au CHU Brughman
> La santé en lutte

MARDI 17 DÉCEMBRE – 19:00
Pianofabriek – Rue du Fort 35, 1060 Saint-Gilles
Entrée libre

Page Facebook de l’événement

14-12-2019

Radio citoyenne

SAMEDI 14 DÉCEMBRE
16:00 à 18:00

Dans le cadre de l’exposition Auprès de mon arbre… / 2 : expo collective” organisée par  la Société libre d’Émulation Liège asbl, le GSARA propose une radio citoyenne autour du thème “Préparons l’avenir”. 

À l’heure actuelle, le thème de l’arbre, qui pourrait sembler un peu « bateau » tant il a été exploité, n’a cependant jamais été aussi porteur. Les changements climatiques, les dérives de l’industrialisation, les menaces planétaires dues à la pollution et les massacres des forêts à l’échelle mondiale ont créé une urgence écologique et une prise de conscience sociétale qui s’expriment par des comportements nouveaux placés sous le signe du retour à la nature. 


Une émission citoyenne retransmise en direct sur Radio Alma, Centre FM, Buzz radio (14/12 de 16:00 à 18:00) et en différé sur 48FM, Radio Panik et Radio Campus. 

Page Facebook de l’événement

12-12-2019

[Projection & débat]

À L’USAGE DES VIVANTS
Belgique – 28′ – 2019
Pauline Fonsny

En 1998, Semira Adamu, jeune femme de 20 ans fuyant le Nigéria, mourait étouffée par les gendarmes qui tentaient de l’expulser, pour la sixième fois, du territoire belge. Vingt ans plus tard, dans un cri de guerre conjugué au féminin, trois femmes racontent, et mettent en lumière la réalité des centres fermés destinés à la détention des personnes migrantes, leur souffrance, les exactions des gardiens et des gendarmes, d’hier et d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’un centre fermé ? Pourquoi enferme-t-on des étrangers ? Quel est l’impact de cette détention sur les individus ? Comment faire cesser cette politique migratoire inhumaine ?

Dans le cadre de la campagne du MRAX #RasonsLesCentresFermés.

JEUDI 12 DÉCEMBRE 20:00
Cinéma Nova – Rue D’Arenberg 3, 1000 Bruxelles.

Entrée libre

Plus d’infos

11-12-2019

Ciné-débat / Chez jolie coiffure @Tournai

DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE “LES SANS-PAPIERS : NI VUS, NI (RE)CONNUS”

CHEZ JOLIE COIFFURE
Rosine Mbakam
Belgique – 71′ – 2018

Le parcours migratoire de Sabine commence au Cameroun dans les agences de recrutement pour femme de ménage au Liban. Sabine séjourne au Liban où elle est réduite en quasi esclavage. Elle quitte le Liban pour la Belgique. Elle arrive au quartier Matongé à Bruxelles où elle est gérante d’un salon de coiffure en attendant que sa situation se régularise.Dans ce salon de 8m2, Sabine et les autres coiffeuses s’organisent et s’entraident pour faire face à la clandestinité. Elles travaillent 13 à 14h par jour sous la menace de la police qui patrouille et des touristes de tout âge qui les regardent et les photographient comme des objets en vitrine.

Projection suivie d’une discussion avec la réalisatrice Rosine Mbakam.

En partenariat avec le Bric à Brac Tournai et La Maison des Associations et de l’Événementiel

GRATUIT
Le mercredi 11 décembre 2019 (18:00)
A La Maison des Associations (Rue de la Wallonie 25, 7500 Tournai)
Réservation souhaitée au 069/23 52 43
Dans le cadre de la campagne de sensibilisation du GSARA :
Les “Sans-papiers” : ni vus, ni (re)connus
www.nivusnireconnus.be

11-12-2019

Cycle numérique

LE NUMÉRIQUE MENACE-T-IL NOS DÉMOCRATIES ?

Antoinette Rouvroy, chercheuse au FNRS et philosophe du droit à l’U-Namur, spécialisée dans l’étude de la gouvernementalité algorithmique, répond non.
Hugues Bersini, professeur d’informatique et directeur du laboratoire d’intelligence artificielle de l’ULB, pense plutôt le contraire.
Ils en débattront et chacun jugera… #numérique #démocraties

MERCREDI 11 DÉCEMBRE – 20:00
Entrée : 5€ / Article 27 : accès libre

Mercredi 11 décembre
PointCulture Bruxelles
Rue Royale, 145, 1000

Plus d’infos

Le cycle Pour un numérique humain et critique 2019-2020
En partenariat avec Culture & Démocratie, GSARA, Cesep, La Concertation | Action culturelle bruxelloise, Action Médias Jeunes, Revue Nouvelle, PAC, Centre Librex, Cfs.ep | Collectif Formation Société éducation permanente, Fondation Travail-Université asbl, La maison du livre, Pointculture.

 

05-11-2019

Filmer « sur » et « avec » les « sans-papiers » : quelles écritures cinématographiques ?

Le mardi 5 novembre 2019 de 19:00 à 21:00

au Cinéma Palace (salle 2), Bruxelles

Comment raconter les histoires de celles et ceux que l’Etat catégorise sous le vocable « sans-papiers » ? Comment représenter celles et ceux que la société invisibilise, qu’ielles soient migrant·e·s, exilé·e·s ou réfugié·e·s ? L’objectif de cette rencontre est de faire dialoguer des cinéastes autour de leur démarche afin de se demander ce que peut le cinéma pour témoigner, questionner, renouveler ou déconstruire les imaginaires, dénoncer des pratiques ou faire exister à l’écran ceux qu’on ne voit pas ? Qu’il s’agisse de fiction ou de documentaire, filmé de l’intérieur, de manière participative voire collaborative, comment faire du cinéma « sur » et « avec » les personnes venues chercher un asile qu’on leur refuse ? Quels sont les impacts sur nos représentations du monde ?

Juliette Goudot (introduction et modération) : historienne et journaliste culture & cinéma (RTBF, Moustique, Gaël)

Luc Dardenne : producteur (Dérives, Les films du Fleuve) et co-réalisateur avec Jean-Pierre Dardenne de notamment La Promesse (1996), Le Silence de Lorna (2008), La Fille inconnue (2016)

Gawan Fagard : chercheur en Cinéma et co-fondateur/coordinateur de Cinemaximiliaan, un cinéma itinérant pour et par les migrants. Co-producteur de Me Miss Me (2019) de Gwendolyn Lootens et Lubnan Al Wazny.

Sébastien Févry : professeur à l’École de Communication de l’UCL et coordinateur du GIRCAM (Groupe Interdisciplinaire de Recherche sur les Cultures et les Arts en Mouvement). Il travaille dans le champ des Memory Studies en se focalisant sur les processus de représentation des groupes minoritaires, principalement à travers le cinéma et la photographie.

Bénédicte Liénard : co-réalisatrice de Pour vivre, j’ai laissé (2004), Héros sans visage (2012), Le Chant des hommes (2016) avec Mary Jimenez

Rosine Mbakam : réalisatrice de Les Deux visages d’une femme Bamiléké (2016), Chez jolie coiffure (2018)

Cinéma Palace
Boulevard Anspach 85, 1000 Bruxelles

Entrée gratuite

LES SANS-PAPIERS : NI VUS, NI (RE)CONNUS
Une campagne de sensibilisation du GSARA asbl
www.nivusnireconnus.be

04-11-2019

Médias et « sans-papiers » : comment sortir de la criminalisation et de la victimisation ?

Le lundi 4 novembre 2019 de 19:00 à 21:00

au Cinéma Palace (salle 2), Bruxelles

Certains discours politiques et médiatiques renforcent-ils les stéréotypes négatifs sur les sans-papiers ? À l’heure de la montée de l’extrême-droite un peu partout en Europe, les médias ont une responsabilité d’informer l’opinion publique de façon complète et nuancée. Entre criminalisation et victimisation, quel est le poids de leurs discours dans l’opinion publique ? Comment déconstruire certaines représentations et parvenir à faire changer de regard alors que des études montrent que les faits et les données ne font pas changer les gens d’avis ? Avec la voix des représentants de sans-papiers, d’experts et de médias, l’objectif de cette rencontre est de comprendre la fabrication de l’information et de mettre en lumière différentes pratiques médiatiques.

Jacinthe Mazzocchetti (introduction et modération) : autrice et professeure à l’UCL où elle enseigne notamment l’anthropologie politique et des migrations. Ses travaux de recherches portent principalement sur les processus de reconnaissance, en contexte de mondialisation et sur les migrations Afrique-Europe.

Sarah Bahja : chargée de projet chez ZIN TV et coordinatrice d’outils pédagogiques (Les représentations médiatiques des personnes en situation irrégulière)


Sans-Papiers TV, média indépendant réalisé pour et par des personnes en séjour irrégulier.


Martine Vandemeulebroucke : ancienne journaliste au quotidien Le Soir, spécialisée sur les questions d’asile et d’immigration, elle est actuellement journaliste indépendante (Alter Echos, MICmag, Imagine), coordinatrice « Réfugiés » chez Amnesty et membre du Conseil de déontologie des médias.


Entrée gratuite

18:30 : Performance Fusée de détresse#2
Mise en voix de lettres écrites par des personnes migrantes à leurs proches resté·e·s au pays. Une mise en scène de Frédérique Lecomte avec 18 acteur·trice·s – amateur·trice·s ou non, dans le cadre du projet de coopération européenne Fusée de détresse, conçu par Paloma Fernández Sobrino pour L’âge de la tortue en collaboration avec le CIFAS

Une expérience intimiste et sensible pour découvrir des histoires fortes et singulières.

Devant le Cinéma Palace

Cinéma Palace
Boulevard Anspach 85, 1000 Bruxelles

LES SANS-PAPIERS : NI VUS, NI (RE)CONNUS
Une campagne de sensibilisation du GSARA asbl
www.nivusnireconnus.be

12-10-2019

Classe 3 - Habiter l'Exil

Dans une salle de classe à Bruxelles, des adultes se retrouvent tous les jours pour apprendre le français. Avec ou sans papiers, exilés, réfugiés, demandeurs d’asile en attente d’une réponse, ils sont en Belgique, depuis quelques semaines ou quelques années. Tous étrangers, tous différents. Le sourire, le rire, le doute, l’effort, le travail, le silence. Ce film propose de découvrir le quotidien de cet apprentissage, d’une expérience partagée entre les apprenants et leurs professeurs.

Une collaboration GSARA asbl, CIRÉ asbl et la Maison de Quartier Chambery.

Dans le cadre de la programmation “Habiter l’exil” proposé par PointCulture. 
Samedi 12 octobre à 15:30 au PointCulture Bruxelles – Rue Royale, 145 1000 Bruxelles.

Entrée libre

12-10-2019

Writing as a gesture of love: reading on writing (reading group)

Dans le cadre de Conversation #4 (résidence du GSARA et du CVB), les artistes Rebecca Jane Arthur et Eva Giolo vous invitent à participer à une session de lecture collective d’extraits de textes sur l’acte d’écrire : l’envie d’écrire, l’amour de l’écriture, le doute. Rebecca et Eva s’inspirent de textes de Marguerite Duras, d’Eileen Myles, d’Ariana Reines, de Susan Sontag, de Gertrude Stein et de Virginia Woolf, et vous invitent à apporter vos propres inspirations: un paragraphe, un poème ou quelques lignes qui vous inspirent ou écrient par vous-même. Elles partageront quelques lignes de leur processus d’écriture sur la création d’images en mouvement. Ce moment de lecture commune consiste à prendre le temps. Un temps ensemble pour partager des références et réfléchir sur le processus de création, avec son jeu et toutes ses difficultés. La conversation sera bilingue (EN/FR). 

tickets

€5
16:00 – 20:00

Beursschouwburg
Auguste Ortsstraat 20 -28, 1000 Région de Bruxelles-Capitale

 

04-10-2019

Expo - Plan fixe

Hollywood, Bollywood, Cinecitta, Pinewood… Tournai.
L’atelier multimédia du Bric à Brac, mené par le GSARA Tournai, a repéré une série de lieux à haut potentiel cinématographique.

Exposition des photographies de:
Adrien, Anne-Lise, Emeric, Geoffrey, Kevin, Pieter.

Vernissage le vendredi 4 octobre 2019 de 18:00 à 20:00

Bric à Brac
Rue des chapeliers, 48 7
500 Tournai

Visites du lundi au mercredi de 9:00 à 12:00 • jeudi de 9:00 à 15:00 
ou sur rendez-vous au 069 235243

infos : bricabrac@hplerelais.bedamien.seynave@gsara.be
organisation Bric à Brac & GSARA Tournai

02-10-2019

Demeure (AP) + Visible Cities

AVANT PREMIÈRE 

DEMEURE, de Lucie Martin (FR, 2019, 39′)
Dérives – GSARA 

« La maison, l’espace de l’intime, celui où l’on range ses affaires, ses secrets. Le lieu où l’on peut se soustraire du regard d’autrui en fermant la porte. Mais chez Étienne, il y a peu d’affaires et la porte est ouverte ». Un film comme un lieu pour reccueillir une histoire et une rencontre entre la réalisatrice et son protagoniste autour de la question de l’habiter.

En présence de la réalisatrice

Précédée de la projection exceptionnelle de :

VISIBLE CITIES, Babette Mangolte (US, 1991, 31 min)

“Le titre est une référence au roman d’Italo Calvino, Les villes invisibles, dans lequel Calvino imagine un dialogue entre deux dirigeants, Gengis Khan et Marco Polo, fantasmant sur les villes idéales et où l’idéal est celui du nomade et du marchand. Dans ma version, je regarde les nouvelles constructions de villes en copropriété dans le sud de la Californie et invente un dialogue entre deux femmes qui ont toutes les deux le sentiment d’être des citoyennes invisibles, dans un monde dominé par les hommes et l’argent” (BM). Une fantaisie cinématographique riche en réflexion, par une autrice rare, qui fut par ailleurs directrice de la photographie pour Chantal Akerman (Jeanne Dielman…).

Soirée organisée en partenariat avec Dérives, GSARA asbl et le Sic Soundimageculture dans le cadre du nouveau festival de cinéma En ville (programme sur www.leptitcine.be)

Mercredi 2 octobre 2019 de 19:15 à 22:15
Palace
Boulevard Anspach 85, 1000 Ville de Bruxelles

22-09-2019

Soirée de commémoration à Semira Adamu : projection & discussion

Exhumant l’histoire de Semira Adamu, largement médiatisée à l’époque des faits, en 1998, pour la raconter autrement, À l’usage des vivants tisse un récit de témoignages. À celui de Semira Adamu – retranscrit et conservé par les membres du Collectif Contre Les Expulsions – s’adjoint celui de Maïa Chauvier – témouine proche et indirect des violences commises par l’Etat belges et ses divers exécutants. Ces deux femmes, qu’un monde et qu’un mur sépare, se rencontrent dans la même histoire. Une histoire de corps broyés par une “grande machine carnivore”. Des corps qui refusent de se coucher et qui crient la liberté.

Le film conjugue alors au présent ces deux cris du passé, en accompagnant les voix d’un trajet. Sur cette route, une troisième femme, Céline De Vos, scénographe et militante vient soutenir les mots. Avec ses maquettes et ses mains, elle prolonge le récit jusqu’à aujourd’hui.

Car, depuis vingt ans, la capacité “d’accueil” en centres fermés n’a cessé d’augmenter et les morts “d’illégaux” de s’accumuler, de suicides en “balles perdues”. Le temps passe – hier Semira Adamu, aujourd’hui Mawda Shawri – et la mémoire s’estompe. Ce qui menait encore à la démission d’un ministre, aujourd’hui ne se prolonge que par quelques lignes dans la presse sans aucune pression sur les politiques responsables…

À L’USAGE DES VIVANTS
Belgique – 28′ – 2019
Pauline Fonsny

Production : Contre-ciels asbl (Alice Lemaire) / Coproduction : GSARA, Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Écriture : Pauline Fonsny, Maïa Chauvier, Martin Lamand / Montage : Pauline Fonsny, Ismaël Joffroy Chandoutis, Rudi Maerten / Image : Pauline Fonsny, Lou Vernin, Pierre de Wurstemberger / Son : Nathan Foucray, Michel Bystranowski, Alice Lemaire, Jean-Noël Boisse / Interprétation : Céline de Vos, Obigaeli Okigbo, Maïa Chauvier / Montage son : Jean-Noël Boisse / Mixage : Maxime Thomas

PROJECTION SUIVIE D’UNE DISCUSSION AVEC PLUSIEURS INTERVENANT.E.S.Rue Ulens 40

 
Dimanche 22 septembre 2019 – 18:00
Rue Ulens 40, 1000 Région de Bruxelles-Capitale
 
21-09-2019

Chez jolie coiffure - Projection plein air / Place Lumumba

DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE “LES SANS-PAPIERS : NI VUS, NI (RE)CONNUS”

CHEZ JOLIE COIFFURE
Rosine Mbakam
Belgique – 71′ – 2018

Le parcours migratoire de Sabine commence au Cameroun dans les agences de recrutement pour femme de ménage au Liban. Sabine séjourne au Liban où elle est réduite en quasi esclavage. Elle quitte le Liban pour la Belgique. Elle arrive au quartier Matongé à Bruxelles où elle est gérante d’un salon de coiffure en attendant que sa situation se régularise.Dans ce salon de 8m2, Sabine et les autres coiffeuses s’organisent et s’entraident pour faire face à la clandestinité. Elles travaillent 13 à 14h par jour sous la menace de la police qui patrouille et des touristes de tout âge qui les regardent et les photographient comme des objets en vitrine.

PROJECTION EN PLEIN AIR
À partir de 20:00 (lancement du film à 20:30).
Future Place Lumumba à Ixelles
En collaboration avec la Commune d’Ixelles et Tândor Productions

En présence de la réalisatrice Rosine Mbakam et du producteur Geoffroy Cernaix.

GRATUIT

LES SANS-PAPIERS : NI VUS, NI (RE)CONNUS
Une campagne de sensibilisation du GSARA asbl
https://www.gsara.be/nivusnireconnus/

19-09-2019

Les Quatre saisons de Cinergie - Soirée GSARA

Après l’atelier de production liégeois Dérives, c’est au tour du GSARA d’être sous le feu du projecteur de Cinergie, le temps d’une soirée. L’atelier est créée en 1976 à l’apparition de la vidéo en Belgique. Association d’éducation permanente, son ambition première est de susciter un regard critique. Situé dans le champ de l’action sociale, permettant à des projets d’origine associative de se mettre sur pied, le GSARA propose aussi des formations touchant aux techniques de l’image. Reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles en 1991, l’atelier de production a pour vocation de soutenir la production et la promotion d’un cinéma documentaire de création où la question de la place du cinéaste et de sa présence (physique, vocale) traverse et construit la plupart des films produits tout au long de l’histoire de l’Atelier.

Flagey, Cinergie

Le Refuge (Nadia Touijer)
2003 – 25’ – VO ARA – STT FR
Le quotidien de chômeurs qui se terrent dans le cimetière de Jallez, à la périphérie de Tunis, et survivent grâce aux morts.
+
Les Mains nues (Denis De Wind)
2011 – 9’ – VO FRE – STT ENG
Film d’animation sur la tristesse affective de personnes handicapées qui racontent leur vide sentimental.
+
Notre territoire (Mathieu Volpe)
2019 – 20’ – VO FRE/ITA – STT ENG
Découverte en Super 8 du bidonville gigantesque construit par les travailleurs saisonniers africains à Rignano, dans le sud de l’Italie.
+
La théorie du palétuvier (Alix Aminian)
2016 – 25’ – VO FR
“L’arbre est fixe ou bien il semble fixe, car il vit dans un temps différent du nôtre. Or, l’homme qui prend le temps voit les arbres marcher”. Parabole sur la nécessité de migrer.

  
studio 5

€ 7 > € 5,5

24-04-2019

[Avant-première] Chez jolie coiffure

Tândor Productions et le GSARA
présentent en collaboration avec le CEC-ONG, ULB COOPERATION

CHEZ JOLIE COIFFURE
de Rosine Mbakam
AVANT-PREMIÈRE
MERCREDI 24 AVRIL 2019 – 19:30
FLAGEY

Sabine est rentrée clandestinement en Belgique. Son parcours migratoire commence au Cameroun dans les agences de recrutement pour femme de ménage au Liban. Après un séjour au Liban où elle est réduite en quasi esclavage, elle quitte ce pays pour la Syrie, la Grèce, et arrive enfin en Belgique. Sabine découvre le Matonge, le quartier africain où elle peut trouver du travail au noir.
Aujourd’hui, gérante du salon « Jolie coiffure », Sabine donne du travail aux autres jeunes filles qui arrivent, en attendant que sa situation se régularise. Accueillantes, souriantes, joyeuses, Sabine et les filles travaillent 13 à 14 heures par jour, debout et sans arrêt. Dans ce salon de 8m2, Sabine structure la charge de travail en déléguant certaines tâches aux autres coiffeuses.
Elle s’entretient avec ses clientes, conseille et trouve des solutions pour leurs problèmes de cheveux ou encore leurs problèmes plus personnels. Au même moment, la police patrouille avec ses chiens et organise des descentes dans le quartier pour embarquer au hasard quelques sans papiers. Sabine et les autres coiffeuses affrontent avec courage le regard de touristes de tout âge qui regardent et photographient ces femmes comme des objets en vitrine et nous renvoient à toute une histoire coloniale et post-coloniale.

RÉALISATION ROSINE MBAKAM SCÉNARIO ET RÉALISATION ROSINE MBAKAM IMAGE ROSINE MBAKAM SON ROSINE MBAKAM, LOÏC VILLIOT MONTAGE GEOFFROY CERNAIX ÉTALONNAGE STUDIO CHARBON PRODUCTION TÂNDOR PRODUCTIONS CO-PRODUTION L’ATELIER CINÉMA DU GSARA, WIP – WALLONIE IMAGE PRODUCTION, INDIGO MOOD FILMS PRODUIT AVEC L’AIDE DU CENTRE DU CINÉMA ET DE L’AUDIOVISUEL DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES AVEC LE SOUTIEN DE LA BOURSE DE LA SCAM BELGIQUE

CHEZ JOLIE COIFFURE
Belgique – 71′ – 2018
Rosine Mbakam

AVANT-PREMIÈRE
FLAGEY
Place Sainte-Croix, 1050 Bruxelles

24 AVRIL 19:30 & 21:30
en présence de la réalisatrice
Le film est sous-titré en version bilingue français et néerlandais. Les projections seront suivies d’un drink.

RÉSERVATION
Séance 19:30
Séance 21:30

CONTACT
Tândor Productions
tandor.prod@gmail.com

Page Facebook de l’événement