12-10-2018

[Projection & débat] Questionner le milieu carcéral

PROJECTION / DÉBAT / RENCONTRE
QUESTIONNER LE MILIEU CARCÉRAL

Le Festival Coupe Circuit, le festival “online” des réalités sociales présente pour sa 3ème édition un focus spécial sur le milieu carcéral.

18H00 > Rencontre avec les réalisatrices/réalisateurs des films en compétition de la 3ème édition du Festival Coupe Circuit. 
Intervenant-e-es: Alexandra Kandy Longuet (Nouvelle-Orléans, Laboratoire de l’Amérique) / Rocio Alvarez (Simbiosis Carnal) / Sébastien De Buyl (Tournures) / Siham Bouzerda (Si tu me poses la question)

20H00 > Projection/débat « Questionner le milieu carcéral » autour du film La Mort se Mérite (France – 2017 – 97’) de Nicolas Drolc
“La mort se mérite brosse un portrait intime de Serge Livrozet, figure de la contre-culture française des années 70, ancien plombier, ancien perceur de coffres-forts, fondateur avec Michel Foucault du Comité d’Action des Prisonniers, écrivain autodidacte et militant anarchiste”.
Bande annonce

Intervenant : François Licoppe 
Débat animé par Olivia Nederlandt (Commission de surveillance / Genepi Conseil Scientifique)

En présence de l’Inter-Environnement Bruxelles (IEB), de la CAAP (Concertation des Associations Actives en Prison), de Rencontres de continents, du comité des habitants de Haren, de Art et Prison, de Genepi Belgique.

GRATUIT
Réservation souhaitée

Centre culturel Jacques Franck
94, Chaussée de Waterloo, 1060 Saint-Gilles

Festival Coupe Circuit
Festival “online” des réalités sociales
3ème édition / 8oct – 8 nov
coupecircuit.be

18-09-2018

[Projection & débat] Rien ne nous est donné

La projection sera suivie d’une rencontre avec Benjamin Durand, l’un des grévistes du documentaire et des représentants syndicaux.

Mardi 18 septembre 2018 à 18H30
Cinéma Caméo & Caféo
49 rue des Carmes, B-5000 Namur

Prix d’entrée habituels.
TICKETS

Une initiative du GSARA, Les Grignoux et en partenariat avec le CEPAG et la FGTB wallonne.

RIEN NE NOUS EST DONNÉ
Belgique – 2018 – 58’
Une production GSARA ASBL en co-production avec ZIN TV

« La grève vous êtes dedans 24h sur 24h et vous tombez à genoux au bout de quelques jours, et puis hop, il faut se relever et se dire : allez on va encore se battre ».

Bruxelles. Des grévistes nous racontent leur combat. L’organisation, le rapport de force, la réaction patronale. 1969, 1988, 1994, 2009, 2010. Des conflits différents mais la même logique, la même détermination, la même classe sociale. Comprendre que l’action collective reste le seul moyen efficace pour défendre ses droits, son emploi, sa dignité. Penser les luttes sociales d’hier et d’aujourd’hui pour mieux organiser celles de demain, parce que Rien ne nous est donné.

RÉALISATION : Benjamin Durand IMAGE : Maxime Kouvaras SON & CRÉATION SONORE : Maxime Thomas & Jean-Noël Boissé MONTAGE IMAGE : Roberto Ayllon MONTAGE SON & MIXAGE : Maxime Thomas ÉTALLONAGE : Maxime Tellier GRAPHISME : Clément Hostein RESPONSABLE DE PRODUCTION : Maureen Vanden berghe RESPONSABLE DE PROJET : Eleonora Sambasile RESPONSABLE TECHNIQUE : Sahbi Kraiem

UNE PRODUCTION GSARA asbl en coproduction avec ZIN TV

Facebook : @RienNeNousEstDonne

13-09-2018

[Projection & débat] Rien ne nous est donné

Paroles sur images (ciné-club du Casi-Uo) et le GSARA vous invitent à la projection-débat du documentaire :

RIEN NE NOUS EST DONNÉ

Nous en débattrons avec le réalisateur, Benjamin Durand, et un des grévistes, protagoniste du documentaire.

Infos pratiques :
JEUDI 13 SEPTEMBRE À 18H30
CFS asbl, 26 rue de la Victoire, 1060 Saint-Gilles
Entrée libre + Bar et apéro à prix populaires !

RIEN NE NOUS EST DONNÉ
Belgique – 2018 – 58’
Une production GSARA ASBL en co-production avec ZIN TV

« La grève vous êtes dedans 24h sur 24h et vous tombez à genoux au bout de quelques jours, et puis hop, il faut se relever et se dire : allez on va encore se battre ».

Bruxelles. Des grévistes nous racontent leur combat. L’organisation, le rapport de force, la réaction patronale. 1969, 1988, 1994, 2009, 2010. Des conflits différents mais la même logique, la même détermination, la même classe sociale. Comprendre que l’action collective reste le seul moyen efficace pour défendre ses droits, son emploi, sa dignité. Penser les luttes sociales d’hier et d’aujourd’hui pour mieux organiser celles de demain, parce que Rien ne nous est donné.

RÉALISATION : Benjamin Durand IMAGE : Maxime Kouvaras SON & CRÉATION SONORE : Maxime Thomas & Jean-Noël Boissé MONTAGE IMAGE : Roberto Ayllon MONTAGE SON & MIXAGE : Maxime Thomas ÉTALLONAGE : Maxime Tellier GRAPHISME : Clément Hostein RESPONSABLE DE PRODUCTION : Maureen Vanden berghe RESPONSABLE DE PROJET : Eleonora Sambasile RESPONSABLE TECHNIQUE : Sahbi Kraiem

UNE PRODUCTION GSARA asbl en coproduction avec ZIN TV

Facebook : @RienNeNousEstDonne

17-04-2018

[Conversation *3] Laure Cottin Stefanelli - Peter Snowdon

RENCONTRE – MARDI 17 AVRIL 2018 – 20H00

“L’ENTRE CORPS”
En quoi le cinéma est-il avant tout une mise en jeu de corps et de gestes? Jusqu’où le montage et la projection peuvent-ils prolonger l’aventure physique du tournage, sans la dissoudre dans l’idée ?

Pour inaugurer la 3e édition de la résidence Conversation, initiée par le CVB et le GSARA, Laure Cottin Stefanelli et Peter Snowdon présenteront, au cours d’une conversation avec Septembre Tiberghien, des images récemment tournées par eux et évoqueront celles dans lesquelles ils se projettent, et qui sont encore à venir.

À travers ses films, photographies et installations, l’artiste française Laure Cottin Stefanelli poursuit une recherche autour de récits centrés sur des personnages habités de tensions paradoxales – pulsions de vie, de mort, érotique – celles qui résultent de la séparation entre l’esprit et le corps. Ayant participé notamment au FID Marseille et au Kasseler Dok Festival, Laure a eu en 2017 sa première exposition personnelle, Touch me not / do not cling to me / do not hold me / do not approach me, à la Centrale Lab (Bruxelles).

Cinéaste britannique établi à Bruxelles, Peter Snowdon est l’auteur de The Uprising (2013), film de montage réalisé à partir de vidéos YouTube créés par les acteurs des révolutions arabes, et le metteur en scène du film du Groupe ALARM, Le Parti du rêve de logement (2016, production CVB). Ses recherches actuelles portent sur la relation filmeur/filmé. Peter enseigne la réalisation dans le cadre du programme d’anthropologie visuelle de l’Université de Leyde (Pays-Bas).

Initiée conjointement par l’Atelier Cinéma du GSARA et l’Atelier de production du Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Conversation est une résidence d’un an basée sur une correspondance entre deux artistes, centrée sur les enjeux du cinéma documentaire, ses écritures, ses variations.

MARDI 17 AVRIL 2018 – 20H00

BOZAR
Studio
Rue Ravenstein 23
1000 BRUXELLES

bozar.be
gsara.be
cvb.be

/// Veuillez réserver votre place en envoyant un e-mail à info@cvb.be ///

17-04-2018

[Projection] Filmer à tout prix ON TOUR

CORPS
Benjamin D’Aoust
///
KALÈS
Laurent Van Lancker

17 AVRIL 2018
ULB

Génépi Belgique (association de sensibilisation et d’actions face aux conditions de toutes les formes d’enfermement) et le Cercle Culturel de Philosophie à l’ULB (CPhi) reçoivent Filmer à tout prix pour proposer un débat autours des films Corps et Kalès.

Les films seront suivi d’une rencontre avec les réalisateurs Laurent Van Lancker et Benjamin d’Aoust.

Mardi 17 avril – 18h30
Local K.4.201 – Campus Solbosch, 50 Av. Franklin Roosevelt, 1050 BRUXELLES
Entrée gratuite

CORPS
Benjamin d’Aoust – 2016 – 16′- Belgique

Les murs d’une prison. Les voix, les cris des prisonniers échappent à la litanie des jours…

Sélection – Filmer à tout prix 2017 – Bruxelles (Belgique)
Sélection – Docudays UA2017 – Kiev (Ukraine)
Sélection – Festival dei Popoli 2017 – Florence (Italie)
Sélection – FIFF (Festival International du Film Francophone de Namur) 2017 – Namur (Belgique)

KALÈS
Laurent Van Lancker – 2017 – 63′ – Belgique

Polyphonie d’hommes, de récits et d’atmosphères de la « jungle » de Calais. Un parcours sensoriel, passant de situations intimes à des stratégies de survie. Un film de vents et de déceptions, de feux et de solidarités, d’espoirs et de limbes.

Partageant le quotidien des migrants durant de nombreuses visites sur toute la durée de la « jungle » et proposant une approche souvent participative (images et récits en partie produits par les migrants), le réalisateur Laurent Van Lancker propose un film à la fois politique et poétique qui livre un regard intérieur et inhabituel sur la faculté d’adaptation et la vie sociale des migrants.

Grand prix – Filmer à tout prix 2017 – Bruxelles (Belgique)
Prix de la Quadrature du Cercle – Filmer à tout prix 2017 – Bruxelles (Belgique)
Sélection – IDFA 2017 – Amsterdam (Pays-Bas)

30-01-2018

[Avant-première] Par-delà les limites

AVANT-PREMIÈRE
Mardi 30 janvier 2018
18H30 – 22H00
La Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek-Saint-Jean
Rue Mommaerts 4 – 1080 Molenbeek-Saint-Jean

PAR-DELÀ LES LIMITES
Un film de Maroussia Klep et Jose Huedo
An Impact Storytelling production
Co-produit par GSARA ASBL et ART2WORK
En collaboration avec Les Films de la passerelle

À Bruxelles, le chômage touche aujourd’hui plus d’un jeune sur quatre. Mais avant de trouver un job, n’est-il pas important de savoir ce que l’on veut vraiment ? Afin de dépasser les limites d’une société encore très inégalitaire, dix jeunes belges de diverses origines vont d’abord devoir faire face à celles qu’ils s’imposent à eux-mêmes.

18H30 : Accueil
19H30 : Projection
20H30 : Drink, discussion & buffet

Entrée gratuite. Infos & réservation :
Sandra Démal
sandra.demal@disc-asbl.be
Tel : +32 2 250 13 10

24-01-2018

[Conférence] Face à la robotisation, l'allocation universelle est-elle salutaire ?

MERCREDI 24 JANVIER 2018 

CONFÉRENCE DE RAPHAEL LIOGIER (Sociologue et philosophe). Discutant : Cédric Leterme (chercheur en sciences sociales et militant pour le salaire à vie)

Nous vivrions la plus grande transformation depuis le néolithique. La robotisation, l’intelligence artificielle et les transformations numériques de la société propulsent l’humanité dans une ère d’abondance où l’emploi deviendra accessoire, assure le philosophe Raphaël Liogier, défenseur d’un revenu universel de haut niveau. Connu notamment pour ses analyses sur l’Islam, Liogier analyse le mythe de l’emploi, pierre angulaire de tous les discours politiques.

Raphaël Liogier est sociologue et philosophe, professeur des universités à Science Po Aix en Provence et enseignant à Paris au Collège international de philosophie. Auteur de Sans emploi : condition de l’homme postindustriel (Les liens qui libèrent Ed., 2016). 

Une initiative du GSARA dans le cadre de sa campagne de sensibilisation “Exploitation du travail programmée”

En partenariat avec le Le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Cocof, la Région wallone. 

24 JANVIER 2018 – 20H00 
La Cité Miroir (Salle Ferrer) 
Pl. Xavier-Neujean 22, 4000 Liège

Inscription souhaitée
info@mnema.be
PAF : 5€

01-09-2017

[Conversation*2] Nina de Vroome – Kristine Gillard

VERNISSAGE – 01 SEPTEMBRE 2017 – 18H00

EXPOSITION DU 02 AU 09 SEPTEMBRE 2017

Maison d’Art Actuel des Chartreux
Rue des Chartreux, 26/28
1000 Bruxelles

Initiée conjointement par l’Atelier Cinéma du GSARA et l’Atelier de production du Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Conversation est une résidence d’un an basée sur une correspondance entre deux artistes, centrée sur les enjeux du cinéma documentaire, ses écritures, ses variations.

Après une première étape de conversation partagée lors d’une projection-rencontre au Cinéma Aventure en janvier 2017, Kristine Gillard et Nina de Vroome se proposent d’explorer ce terrain particulier entre cinéma documentaire et arts plastiques. Elles ouvriront leur questionnement cinématographique à une forme d’ « occupation de l’espace », où entreront en résonance projections d’images – digitales et argentiques –, sons, textes, photographies, dessins, collages et objets. Une invitation à l’écoute partagée, à la mise en dialogue de deux univers distincts et de leur rapport singulier au réel.

Khristine Gillard, cinéaste et plasticienne, est co-fondatrice de l’atelier LABO, laboratoire cinématographique artisanal de traitement de la pellicule film, actuellement en résidence à la MAAC. Elle développe une pratique filmique, photographique et d’installation en lien avec la notion de territoire, que celui-ci s’appréhende comme un espace géographique ou un espace mental. De Bruxelles au Nicaragua, en passant par la Camargue, les trois documentaires qu’elle a réalisés, Des hommes (72’ – 2008), Miramen (22’ – 2011) et Cochihza (59’ – 2013) explorent chacun à leur manière la relation de l’homme / la femme à son territoire. Comment il / elle l’habite, le transforme, y vit et en vit, y crée des habitudes, des repères, une mémoire.

Nina de Vroome, diplômée du KASK à Gand, et membre du collectif Sabzian, multiplie les collaborations dans le domaine de la réalisation, du montage et de la prise de son. Si le lien que nous entretenons à notre environnement proche ou lointain est également un thème récurent dans ses réalisations, Nina développe dans ses films une « chorégraphie du regard » qui rend palpable la tension entre la réalité et l’effet que celle-ci imprime sur le corps et l’esprit du cinéaste en train de la filmer. Ses deux derniers films en date, Een idee van de zee (61’ – 2016) et Golven (31’ – 2013), se construisent justement dans un subtil entrelacement entre point de vue sur le réel et imaginaire poétique.

Esthétiques maîtrisées, attention particulière au travail sonore et au pouvoir évocateur de l’image, conscience de sa propre histoire et mémoire face au réel, appréhension de la multitude des rapports possibles de l’individu à son territoire… voici les beaux points de convergence à partir desquels Khristine Gillard et Nina de Vroome ont entamé cette résidence.

Après l’exposition à la Maison d’Art Actuel des Chartreux en septembre, la résidence proposera un dernier rendez-vous lors du Festival Filmer à Prix en novembre 2017 à l’occasion de l’édition d’un livre-trace de cette Conversation.

maac.be
gsara.be
cvb.be

28-06-2017

[Projection & débat] Féminisme(s)

FÉMINISME(S)

Capsules vidéo réalisées par le GSARA asbl.
2016 – Belgique – 16′

Des femmes d’origines et d’horizons différents se sont réunies pour aller au-delà des clichés et réfléchir à la construction d’un mouvement féministe commun.

GSARA asbl, BePax et Vie Féminine vous invitent à découvrir le temps d’une soirée le fruit de ces rencontres à travers la projection des capsules vidéo Féminisme(s) rassemblant les témoignages de ces femmes. Ces vidéos mettent en avant les doubles discriminations dont souffrent les femmes issues de minorités, offrent un focus sur le féminisme musulman en plein essor et abordent les différences et convergences au sein du mouvement féministe.

Un projet réalisé dans le cadre de : la campagne “Forgotten Women : the impact of Islamophobia on Muslim women” coordonnée par le réseau européen de lutte contre le racisme (ENAR). Avec la participation de: Anne Claire Orban (Pax Christi), Layla Azzouzi (CCIB), Julie, Nadine, Eva, Aichatou, Sophie, Ghitah.

Les capsules se joignent à la projection du film L’Orient à petit feu de Jacques Debs (2000 – Belgique – 59′).

Quatre témoignages de femmes sur leurs conditions de vie dans un Proche-Orient en feu. Quatre femmes qui racontent en toute intimité leurs combats quotidiens pour survivre dans un système sexiste et patriarcal.

Projection et débat le mercredi 28 juin de 18H30 à 20H30 à La Maison Couleur Femmes de Vie Féminine Schaerbeek.
Chaussée de Haecht 176 – 1030 Schaerbeek

Infos & réservation

Anne-Claire Orban
anneclaire.orban@bepax.org
02/738.08.04

08-06-2017

[Avant-première] Le champ des visions

Nous avons le plaisir de vous annoncer que Le champ des visions de Boris Van der Avoort sera présenté en avant-première le 8 juin à 19H45 au Studio5-Flagey.

LE CHAMP DES VISIONS (Boris Van der Avoort, 2017, 73′, vo FR, st DUT)
L’insecte : singulier et captivant. Boris Van der Avoort représente la classe animalière selon sa vision personnelle et sous des approches diverses : esthétique, mythologique, phobique, philosophique, sonore… Au total, quinze angles dont les images saisissantes et les dispositifs insolites relancent constamment l’intérêt. Le réalisateur est auteur de nombreuses installations vidéo et cinématographiques (dont Le nom des choses). Il monte aussi la plupart des films de Thierry de Mey.

DU 8 JUIN AU 23 JUILLET

Info / Tickets

FLAGEY – STUDIO 5
Place Sainte-Croix
1050 Bruxelles

 
RÉALISATION, IMAGE ET MONTAGE Boris Van der Avoort – SCÉNARIO ET DIRECTION DES INTERPRÈTES Isabelle Dumont et Boris Van der Avoort – INTERPRÈTES VOIX Isabelle Dumont, Francesco Mormino et Pierre Sartenaer – AIDE À L’IMAGE Aliocha Van der Avoort et Vincent Pinckaers – OPÉRATEUR SON Loïc Villiot – MONTAGE SON Isabelle Boyer – DIRECTRICE DE PRODUCTION Marianne Binard – MUSIQUE Slavek Kwi, Thierry De Mey, Christophe Morisset, Anne Bernard et Karl Friedrich Abel par Jordi Savall – MIXAGE Maxime Thomas – BRUITAGE Céline Bernard – ÉTALONNAGE Benoit Delval

 

COPRODUCTION Halolalune Production, RTBF Télévision belge – Unité Documentaire, WIP, L’atelier Cinéma – GSARA, PPX Communications PRODUIT avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et avec l’aide du Museum des Sciences naturelles (Bruxelles), du Musée royal de l’Afrique centrale (Tervuren), des Musées royaux d’Art et d’Histoire du Cinquantenaire (Bruxelles), du Musée Royal des Beaux-Arts (Anvers), du Centre Audiovisuel de Bruxelles et de L’ACSR (atelier de création sonore radiophonique).

05-06-2017

[Résidence] Conversation*2

PROJECTION À BOZAR EN PRÉSENCE DES RÉALISATRICES

NINA DE VROOME ET KHRISTINE GILLARD

 

LUNDI 05 JUIN 2017 – 18H00 – STUDIO

PARADIJS de Nina de Vroome
COCHIHZA de Khristine Gillard

PARADIJS (Nina de Vroome, 2010, 12′)
Un paysage artificiel s’étend sous un dôme de verre. Dans cet écosystème, les machines orchestrent le rythme de tous les processus naturels. Les vagues et le vent sont devenus complètement calculables. D’étranges animaux vivent là, dans un but particulier.

COCHIHZA (Khristine Gillard, 2013, 59′, vo ES st. FR)
Ometepe, l’île-volcan, Nicaragua. A travers la rencontre de la communauté du volcan et des gardiens de sa mémoire se devine l’histoire d’un monde, d’une relation particulière à la terre, d’un paysage en équilibre entre éveil et sommeil.
 

LUNDI 05 JUIN 2017 – 20H00 – STUDIO

MIRAMEN de Khristine Gillard
EEN IDEE VAN DE ZEE de Nina de Vroome

MIRAMEN (Khristine Gillard, 2011, 22′, vo FR st. EN)
Miramen – du provençal, mirage. La Camargue est une île qui demande à l’homme qui l’habite de faire corps avec elle. Dans ce monde de l’entre deux, entre terres et eaux, les gestes sont inscrits dans les corps et les paysages. Là veille la Bête.

EEN IDEE VAN DE ZEE(Nina de Vroome, 2016, 61′)
La mer semble sans fin. L’eau et l’air se rencontrent à l’horizon. Mais quand elle est divisée en zones de pêche, elle rétrécit. Un jour, la mer semblera petite. Dans un internat maritime à Ostende, des jeunes garçons apprennent à observer la mer, et la découvrent chaque fois différente.
 

Info / Tickets

BOZAR
Rue Ravenstein, 16
1000 Bruxelles

Initiée conjointement par l’Atelier Cinéma du GSARA et l’Atelier de production du Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Conversation est une résidence d’un an basée sur une correspondance entre deux artistes, centrée sur les enjeux du cinéma documentaire, ses écritures, ses variations. Après une première édition en compagnie des artistes Olivier Dekegel & Emmanuel Van der Auwera, cette nouvelle Conversation accueille les cinéastes Nina de Vroome & Khristine Gillard.

Les deux cinéastes-plasticiennes se proposent d’explorer ce terrain particulier entre cinéma documentaire et arts plastiques. Elles ouvriront leur questionnement cinématographique à une forme d’ « occupation de l’espace », où entreront en résonance projections d’images – digitales et argentiques –, sons, textes, photographies, dessins, collages et objets. Une invitation à l’écoute partagée, à la mise en dialogue de deux univers distincts et de leur rapport singulier au réel.

01-06-2017

[Avant-première] Les deux visages d'une femme Bamiléké

Tândor Productions et le GSARA présentent en avant-première Les deux visages d’une femme Bamiléké de Rosine Mbakam.

Ce film raconte le retour d’une jeune femme dans son pays d’origine, le Cameroun, ses retrouvailles avec sa mère, retrouvailles construites autour des espaces revisités de leurs deux vécus. Deux parcours différents qui se croisent autour des traditions qui fondent leurs deux personnalités. À la recherche des sentiments enfouis, des histoires, son histoire.
Le film est un face à face qui confronte et questionne le choix des deux femmes. Deux générations qui se regardent, surtout deux femmes qui échangent sur leur intimité, leurs souffrances et leur désir de femme.

La projection sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice ainsi que d’un drink au Kuumba (Chaussée de Wavre 78, 1050 Ixelles).

Vous pouvez réserver à l’adresse tandor.prod@gmail.com

LES DEUX VISAGES D’UNE FEMME BAMILÉKÉ
Belgique/Cameroun – 2016 – 77’

Réalisation et image : ROSINE MBAKAM – Son : LOÏC VILLIOT – Montage : PHILLIPE BOUCQ – Étallonage : MICHAËL CINQUIN – Direction de post-production : SAHBI KRAIEM – Production : GEOFFROY CERNAIX

Produit par TÂNDOR PRODUCTIONS en coproduction avec le CBA, le GSARA avec l’aide du CENTRE DU CINÉMA ET DE L’AUDIOVISUEL DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, l’ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE (OIF) et de la SCAM Brouillon d’un rêve avec le soutien du CEC et de l’ULB-COOPERATION.

01-06-2017

[Projection] De Lola à Laila

GRAND PRIX et PRIX C.P.S du dernier Faito DOC Festival 2016. 
En présence de la réalisatrice Milena Bochet et du monteur image Salvatore Fronio. 

DE LOLA À LAILA (Milena Bochet, 2015, 54′, S8/HD, vo FR/ES / st FR)
De Lola à Laila prend pour tremplin le récit personnel de la mère de la réalisatrice, durant les années d’après guerre en Espagne, pour parler peu à peu d’émancipation, de lutte, de mouvement, de grains, de cinéma.
D’une génération à l’autre, du passé au présent, d’une mère à sa fille, le film avance aux rythme des vagues et au son d’une pellicule super8, pour faire éclater la vie.

Une co-production de l’Atelier Cinéma – GSARA.

JEUDI 1er JUIN 20H30

CRIXC CAFÉ
Rue du Monténégro 44,
1060 Saint-Gilles

PAF: 5€ pour soutenir le Faito DOC Festival

26-04-2017

[Rencontre] Atelier radio & pédagogie

Source d’émancipation et de réalisation de soi, l’atelier radio s’adresse à des publics très divers (enfants, adolescents, adultes, milieu psychiatrique, prison, personnes en apprentissage linguistique, malvoyants…). Éveil à un rapport plus critique avec les médias, il fait passer les participants du public à la fabrique.

À l’occasion de la publication par le GSARA asbl du « Guide pratique de l’atelier radio » nous organisons un moment d’échange de pratiques et d’expériences s’adressant aux personnes désireuses de mener des ateliers radio ou souhaitant renouveler leurs pratiques.

Une série de contributeurs nous proposeront des pistes d’inspiration :

• ARTE Radio : la découverte du son en milieu scolaire.

• Radio Clash : la radio avec des ados en décrochage.

• Ateliers Radio du GSARA-Bruxelles : un apprentissage ludique du français.

• Urbanisa’son : des balades sonores dans son quartier.

• Radio Panik : le streaming, faire de la radio partout.

Le guide sera en vente sur place pour 5 euros. Il est disponible en téléchargement sur le site gsara.tv/bruxelles Il contient des conseils sur la définition des objectifs poursuivis, des fiches pédagogiques, des pistes d’écoute, la description de projets inspirants et des conseils techniques.

La présentation sera suivie d’un drink.

Le mercredi 26 avril de 18H00 à 20H00
IHECS, Rue de l’Etuve, 58-60, 1000 Bruxelles.
Entrée libre.

21-04-2017

[Rencontre] Ce petit coin de Bruxelles

Un film documentaire écrit et réalisé
par les membres du Comité Culturel du CPAS d’Ixelles

2016 – Belgique – 26’

Portrait d’un lieu, d’un restaurant social à Ixelles :
le Centre de Service Social de Bruxelles Sud-Est .
À travers les témoignages des personnes qui le fréquentent, le comité vous propose de découvrir ce qui rend ce lieu si unique et cher à leurs yeux.

Projection le vendredi 21 avril à partir de
16H00 à la Maison de quartier Malibran

Rue de la Digue, 10
1050 Bruxelles

16H00 Accueil
16H15 Projection
17H00 Échange- débat
18H30 Grignotage et verre

Infos & réservation
Sandra Démal
sandra.demal@disc-asbl.be

30-03-2017

[Projection] Ya me voy

YA ME VOY
Sébastien Buyl
Belgique, 2016
62′

Salinas, petit village de pêcheurs isolé sur la côte mexicaine, où vit un esprit qui erre parmi les vivants, contemple le va et vient des vents et des gens. Une voix lointaine entonne une mélodie. Une poésie de la vie d’une communauté de pêcheurs et leurs deuils. Salinas, un bout de terre empreint de traditions ancestrales d’une histoire qui s’efface petit à petit.

C’est en épousant les pas et le regard de Cara Negra que Sébastien a choisi de raconter la vie d’une communauté isolée pour qui le temps, la mort, ciel et les nuages revêtent un sens tout particulier.

30 mars 2017, 21H15
Cinema Actor’s Studio
Petite Rue des Bouchers 16, 1000 Bruxelles

Sélectionné dans la compétition “Cinéma belge” au Festival Millenium.
Projection en présence du réalisateur.
Infos et tarifs : festivalmillenium.org

28-03-2017

[Projection] Our City

OUR CITY
Maria Tarantino
Belgique, 2014
84′

Un chauffeur de taxi iranien nous guide dans un voyage au coeur de Bruxelles. Nous partons à la découverte d’une ville d’expatriés, réfugiés politiques, immigrés, étudiants et navetteurs.

Our City est un portrait kaléidoscopique de Bruxelles, un collage subjectif qui révèle à l’écran un espace urbain humain à l’identité complexe.

Un film réalisé avec le soutien des ateliers CVB et GSARA.

Dans le cadre de la programmation “40 ans de cinéma en atelier”

28 MARS 2017 – 21H00
CINEMATEK
Rue Baron Horta 9, 1000 Bruxelles
Voir les accès et tarifs

28-03-2017

[Projection] Men Speak Out

Film documentaire d’une durée de 26’ réalisé et produit en 2016 par le GSARA asbl et GAMS Belgique, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, section éducation permanente, et de la Commission Européenne, Programme DAPHNE.

« L’excision c’est au départ un acte de domination masculine. » Pour répondre à cette évidence, apporter des solutions et impliquer les hommes dans un combat qui les concernent, différentes associations s’organisent et travaillent ensemble. Dans une sorte de road-movie, le film suit comme fil conducteur le projet « Men Speak Out » depuis sa mise en place jusqu’à son aboutissement : trois hommes se forment comme « peer educators » dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. Le film raconte le processus de rencontre et sensibilisation qu’entame les trois hommes à travers trois pays différents : la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ».

LE MARDI 28 MARS 2017 À 19H00
La Maisons des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek
Rue Mommaerts, 4
1080 Molenbeek-Saint-Jean
Tél.: 02 415 86 03

19H00 : Accueil (bar et encas à grignoter sur place)
20H00 : Projection

En présence de :

Deux relais communautaires « Men Speak Out »
Seydou Niang, Éducateur communautaire, Projet « Men Speak Out »
Stéphanie Florquin, Chercheuse, Projet « Men Speak Out »
Débat modéré par Fabienne Richard, Directrice du GAMS Belgique
En présence de Bianca Debaets, secrétaire d’État à l’Égalité des Chances (sous réserve)

La projection sera suivie d’un débat avec la possibilité de prolonger la discussion au bar.

Infos & réservation : info@gams.be – 02/ 219 43 40

11-02-2017

[Table ronde] Les dessous du sexe au cinéma

TABLE RONDE

Comment filmer des scènes de sexe, explicites ou non ? Comment le porno féministe réinvente-t-il le genre ? Pourquoi la représentation du sexe dans le cinéma traditionnel demeure-t-elle encore problématique ? Que juge-t-on obscène ? Où s’arrête la liberté d’expression et où commence l’atteinte aux bonnes mœurs ? Dans une époque paradoxale où les tabous et le puritanisme sont loin d’avoir disparus mais où l’imagerie pornographique est accessible en ligne pratiquement partout et pour tous, montrer du sexe à l’écran – et comment le montrer – sont au cœur d’enjeux politiques et cinématographiques majeurs.

Intervenants : Amel Annoga (actrice porno), Jan Bucquoy (réalisateur, écrivain), Jean-François Davy (réalisateur, producteur, scénariste, acteur), Frédéric Fonteyne (réalisateur, scénariste), Audrey Janssens (sexologue), Brigitte Lahaie (ancienne actrice française de films érotiques & pornographiques, présentatrice/animatrice), Eric Ledune (réalisateur).

Samedi 11.02.2017 – 14:30 à 18:00
Salle de conférence du Congres Hotel Van der Valk
Avenue Mélina Mercouri, 7 – 7000 Mons

Entrée libre – Réservation souhaitée : conferences.fifa@gmail.com


PROJECTION

ROCCO de Thierry Demaizière et Alban Teurlai
107′, 2016, France.
En présence de l’équipe du film.

Samedi 11.02.2017 – 20:30
Le Plaza Art
Rue de Nimy, 12 – 7000 Mons

En trente ans de métier, Rocco Siffredi aura visité tous les fantasmes de l’âme humaine et se sera prêté à toutes les transgressions. Hardeur au destin exceptionnel, Rocco plonge dans les abîmes de son addiction au sexe et affronte ses démons dans ce documentaire en forme d’introspection.
Le moment est aussi venu, pour ce monstre sacré du sexe, de raccrocher les gants.

Plus d’infos : fifa-mons.be/fr/films/rocco

31-01-2017

[Conversation*2] Nina de Vroome - Kristine Gillard

PROJECTION / DISCUSSION / RENCONTRE

NINA DE VROOME ET KHRISTINE GILLARD

MARDI 31 JANVIER 2017 – 19H30 – CINEMA AVENTURE

Initiée conjointement par l’Atelier Cinéma du GSARA et l’Atelier de production du Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Conversation est une résidence d’un an basée sur une correspondance entre deux artistes. Un dispositif d’accompagnement des auteurs centré sur les enjeux du cinéma documentaire, ses écritures, ses variations.
Avec pour point de départ la question « Qu’est ce que faire du cinéma ? », cette résidence est le lieu d’une série de questionnements sur la pratique quotidienne de deux auteurs dont la démarche mérite d’être explorée. Une invitation à l’écoute partagée, à la mise en dialogue de deux univers distincts, à l’échange d’images, de sons, de textes ou de tout autre support vecteur d’un rapport singulier au réel.

Après une première édition en compagnie des artistes Olivier Dekegel & Emmanuel Van der Auwera, cette nouvelle Conversation accueille les cinéastes Nina de Vroome & Khristine Gillard.

CINÉMA AVENTURE
Rue des Fripiers 15 Kleerkopersstraat
Galerie du Centre 57 Bloc II – Centrumgalerij Blok II
Bruxelles 1000 Brussel
Tel : +32 (0)2 219 92 02
www.cinema-aventure.be
info@cinema-aventure.be